Revenir au site

Les 4 grands piliers du référencement naturel (SEO)

· Réf Naturel - SEO

Votre site internet n’apparait pas sur la première page des résultats, ou vous peinez à augmenter votre trafic mensuel malgré tous vos efforts ? Une bonne visibilité sur les moteurs de recherche est un atout majeur pour toute organisation, aussi le combat pour la première page des résultats est-il rude. Pour y parvenir, une seule solution : développer une stratégie de référencement naturel efficace et durable.

Le référencement naturel, ou SEO, englobe tout un tas de techniques visant à améliorer la visibilité d’un site internet sur les moteurs de recherche. Un site bien référencé permet à une organisation de toucher un plus grand nombre de visiteurs en ligne et d’augmenter le trafic sur son site internet, et ce de manière gratuite. Mais créer une stratégie de référencement efficace demande d’y investir du temps pour en récolter les fruits à long terme.

Le référencement naturel SEO repose sur quatre grands piliers : l’expérience utilisateur/rice, l’optimisation du contenu, les backlinks et le suivi régulier des performances. Retrouvez dans cet article notre mini guide détaillé pour tout comprendre aux piliers du référencement naturel et mettre en place une stratégie efficace pour votre organisation.

Pilier du SEO 1 : L’expérience utilisateur/rice et la qualité technique du site

Pour qu’un site soit référencé par un moteur de recherche, il faut avant tout qu’il soit de bonne qualité technique et facile d’utilisation. En effet, un site doit avant tout être pensé pour l’utilisateur qui va y naviguer : plus son utilisation sera facile, rapide et compréhensible, plus l’utilisateur y passera de temps et sera réceptif à votre message ou à vos produits. Vous aurez donc plus de chance d’être mieux référencé sur les moteurs de recherche, puisque leur but est de rediriger les utilisateurs/rices vers le meilleur contenu disponible pour répondre à leur requête.

Les robots des moteurs de recherche, eux, savent se faire discrets

Pour qu’un site soit agréable à naviguer et intuitif, il y a un certain nombre de critères à prendre en compte.

Les utilisateurs ne veulent pas se perdre dans votre contenu

Toutes les pages de votre site doivent être organisées selon une hiérarchie bien définie et doivent être connectées entre elles. Pour ce faire, le menu doit être divisé en catégories et sous-catégories claires, et l’utilisateur doit pouvoir facilement passer d’une page à l’autre.

 

Les robots non plus ne veulent pas se perdre dans votre contenu

Le sitemap (“carte du site” en français) représente la structure de votre site internet et y inclut ses répertoires et sous-pages. Un sitemap ne s’adresse pas aux visiteurs mais aux moteurs de recherche, qui envoient leurs ‘robots’ (programmes automatiques) scanner le contenu de votre site ; le sitemap permet à ces robots de comprendre l’organisation et le contenu de votre site, et d’enregistrer les informations rapidement. Il est donc important d’avoir un site bien organisé et structuré, pour faciliter le travail des robots et augmenter ses chances d’être bien référencé.

 

Rien de plus frustrant qu’une page introuvable

Les pages d’erreur 404 apparaissent notamment lorsque le contenu d’origine sur votre site n’est plus accessible. Par exemple, si vous venez de refaire le contenu de votre site internet et que vous avez décidé de ne plus utiliser certaines pages au contenu obsolète, vous devez impérativement mettre en place une redirection automatique depuis les anciennes pages vers les nouvelles ; sans cela, les moteurs de recherche ne peuvent pas savoir que l’ancien contenu n’existe plus. En effet, même si vous “supprimez” une page de votre site, l’url qui lui était associée continuera malgré tout d’exister dans les bases de données des moteurs de recherche. Ne pas mettre en place de redirection pose ainsi problème à la fois pour le visiteur qui y trouve une page erreur, mais aussi pour les moteurs de recherche qui y voient un signe de négligence du site.

 

Personnalisez vos pages 404 pour ne pas faire fuir le visiteur

Toutes les erreurs 404 ne sont cependant pas évitables. Un internaute peut, par exemple, taper par erreur une lettre en trop en entrant l’url de votre site dans sa barre de recherche, ou une erreur technique peut apparaître qui bloque momentanément l’accès à un contenu. Dans ce cas, une page d’erreur 404 personnalisée est un excellent moyen de garder l’internaute sur votre site ; vous pouvez par exemple le renvoyer sur une page d’accueil, ou une autre page plus pertinente.

 

Votre site doit s’adapter au bon support

Le site doit être sécurisé en https, et le design doit s’adapter automatiquement au format numérique utilisé par le visiteur ; il doit donc également être disponible en version mobile et tablette.

 

La patience d’un utilisateur ne dépasse pas 2 secondes

Le temps de chargement du contenu de vos pages doit être minimisé : en moyenne, les internautes s’attendent à recevoir le contenu intégral d’une page sous 2 secondes seulement. Plus un site met de temps à charger, plus vous augmentez le risque de voir les visiteurs le quitter et plus vos conversions vont baisser. Le temps de chargement des pages est donc aussi un critère très important pour Google et les autres moteurs de recherche.

Pilier du SEO 2 : du contenu de qualité et bien optimisé

La qualité du contenu d’un site internet est aussi la clé de sa popularité auprès des visiteurs comme auprès des moteurs de recherche. C’est en effet son élément principal, aussi est-il important de proposer du contenu utile, éducatif, original et bien écrit.

Plus votre contenu sera original (pas de plagiat d’autres sites internet) et proposera des idées et informations nouvelles aux lecteurs, plus il aura de chance d’être populaire et d’être mieux référencé.

De même, la longueur du texte en soi est importante ; plus un texte est court et moins les visiteurs passeront de temps sur la page pour en lire le contenu. Or, le temps passé sur une page est un indicateur majeur pour les moteurs de recherche de la popularité d’un site. Ainsi, on estime qu’en moyenne un texte de 300 à 500 mots est le minimum requis pour ne pas affecter négativement le temps d’utilisation du site.

L’optimisation du texte avec des mots clés soigneusement recherchés et sélectionnés est un autre élément principal en terme de référencement d’un site.

Lorsqu’un internaute effectue une recherche en ligne, il entre ce qu’on appelle des mots clés, ou expressions clés. Le moteur de recherche va ensuite proposer différents contenus à l’utilisateur, basé sur les mots clés que celui-ci aura entrés. Pour qu’un site internet soit visible dans les moteurs de recherche et “recommandé” à l’utilisateur, il faut que ce dit site utilise lui aussi ces mêmes mots clés en les intégrant dans son contenu : c’est ce qu’on appelle l’optimisation de mots clés.

Trouver et choisir les mots clés à utiliser dans le contenu de ses pages dépend d’un nombre important de facteurs, et principalement du thème de la page. Pour qu’une optimisation de mot clés soit efficace, il convient avant tout de sélectionner des mots clés qui soient a) pertinents pour la recherche et b) populaires sur internet. Optimiser un site pour des mots clés que personne ne recherche en ligne est en effet contre productif ; vous apparaitrez peut-être en haut des résultats sur les moteurs de recherche, mais si personne ne recherche ce dit mot clé, votre site ne recevra aucun visiteur.

Robots

Les robots Google sauront vous trouver... si vous les laissez faire.

De nombreux outils techniques de recherche de mots clés sont disponibles en ligne. Ils vous permettent non seulement de connaître le nombre de recherches mensuelles effectuées sur un mot clé donné, mais ils vous proposent également des synonymes et des termes de recherche qui lui sont associés.

Bien optimiser le contenu d’un texte pour certains mots clés nécessite notamment :

  • d’inclure le mot clé dans le titre de la page
  • de l’inclure dans au moins un sous-titre
  • de l’intégrer au texte de manière naturelle ; le mot clé doit être mentionné plusieurs fois tout au long du texte (4 à 6 fois pour un texte de 500-700 mots), mais doit être intégré au texte pour que le lecteur (et le moteur de recherche) ne s’en aperçoive pas.
  • de l’inclure dans ses balises titres et ses méta descriptions ; ces titres et descriptions spécifiques qui apparaîtront sur le moteur de recherche.

Prenons l’exemple d’un site fictif sauverunarbre.com ; le mot clé principal utilisé sur la page d’accueil du site (sa page “principale”) peut être “sauver un arbre” ou “sauver la forêt”. Ces termes, qui sont populaires en ligne (attention, cette recherche est fictive) et reviennent régulièrement dans les résultats de recherche, sont donc intégrés tout au long du contenu de la page. Mais le site possède également d’autres pages, qui traitent de sujets plus particuliers: “sauver la forêt d’amazonie”, “les espèces en danger des forêts tropicales”, ou encore “les forêts d’Europe protégées”. À chaque page sera associé son lot de mots clés spécifiques, et sera donc optimisé en conséquence. Vous ne retrouverez ainsi pas le mot clé “forêt amazonienne” sur une page qui traite des plus belles forêts d’Europe.

Aussi, un contenu original, de qualité et bien optimisé avec des mots clés pertinents aura toutes les chances d'apparaître en bonne position sur les moteurs de recherche.

Pilier du SEO 3 : les backlinks, ou liens entrants

Une fois que votre site fonctionne de manière optimale et que son contenu est développé et bien optimisé, la troisième étape pour augmenter sa visibilité en ligne est d’obtenir de nombreux backlinks, ou liens entrants.

Les backlinks sont obtenus lorsqu’un site internet externe au vôtre (site A) inclus dans le contenu d’une de ses pages un lien renvoyant vers votre propre site internet (site B). Par exemple, votre organisation a été mentionnée dans un article publié sur un journal en ligne, et la mention du nom de votre organisation est accompagnée d’un lien ; en cliquant sur ce lien, l’internaute quitte le site A pour découvrir votre propre site internet B. En français, on appelle ces liens des liens “entrants”, puisque l’internaute entre sur votre site.

Les backlinks font figure de recommandation auprès des moteurs de recherche : plus les sites internet qui renvoient vers votre site sont nombreux, plus cela indique à Google et aux autres moteurs de recherche que votre site est de qualité et que le contenu est intéressant. Plus vous aurez reçu de backlinks de qualité, plus vous aurez de chance d’augmenter votre visibilité et votre positionnement dans les résultats de recherche.

Pour tout comprendre aux backlinks et à la façon dont ils fonctionnent, découvrez notre article sur le sujet.

Pilier du SEO 4 : le suivi régulier et l’amélioration des performances

L’univers du référencement naturel SEO est en constante évolution ; ce qui fonctionne un jour peut cesser de fonctionner quasiment du jour au lendemain. Cela s’explique par le fait que les algorithmes des moteurs de recherche sont eux-mêmes en constante évolution, et que les techniques de référencement naturel doivent donc s’adapter. On peut par exemple citer les nombreuses mises à jour de l’algorithme Google comme Panda, Penguin, Hummingbird, etc.

Aussi est-il important d’effectuer un suivi régulier des performances de son site, et de rechercher régulièrement des améliorations à effectuer en termes de contenu, de mots clés, de qualité technique, etc.

Pour effectuer un suivi régulier des performances de votre site, des outils gratuits comme Google Analytics ou encore Google Search Console sont vos meilleurs alliés.

Google Analytics vous permet en effet de visualiser la façon dont les visiteurs interagissent avec votre site ; le contenu qu’ils lisent le plus, celui qu’ils lisent le moins, les pages qui apportent de meilleurs résultats en termes d’objectifs de conversions... Il vous permet également de mieux connaître vos visiteurs : dans quels pays, villes ou régions sont-ils localisés, quel est leur âge, quelle plateforme utilisent-ils pour visiter votre site (ordinateur ou mobile), etc.

Mieux comprendre comment vos utilisateurs interagissent avec votre site vous permet ainsi d’identifier les choses qui sont à améliorer pour qu’ils y passent plus de temps, qu’ils remplissent vos objectifs de conversion, et autres.

Google Search Console permet notamment de découvrir les mots clés pour lesquels un site est référencé, et leurs positions

Google Search Console vous permet quant à lui de mieux comprendre comment votre site se présente sur les moteurs de recherche, et d’obtenir des informations techniques très utiles : quels mots clés ou expressions ont fait apparaître votre site dans les résultats de recherche ? Le site présente-t-il une faille de sécurité, ou les robots des moteurs de recherche ont-ils du mal à accéder à vos pages ? Etes-vous référencé sur les appareils mobiles ? Quels sont les sites internet qui vous référencent ?

Pour aller encore plus loin, d’autres outils spécialisés peuvent être utilisés tels que SEMrush ou encore Ahrefs. Ces outils permettent notamment de vous comparer à vos compétiteurs et de découvrir des champs lexicaux et mots clés encore plus vastes; ils permettent également d’étudier plus en détails les backlinks que vous recevez, et de trouver de nouvelles opportunités.

Internet et les moteurs de recherche sont en perpétuelle évolution ; votre site internet doit l’être également, au risque de perdre en visibilité et donc de perdre en popularité.

Vous souhaitez recevoir des conseils personnalisés ou faire évaluer l’état de votre référencement actuel ?

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK